veroniquelepine

Click here to edit subtitle

La reproduction d'objet est  au cœur de mon processus de création. Pour commencer mon travail je choisis souvent ce qui est à porté de main dans mon atelier. Ensuite comme si je voulais exécuter une nature morte je fais une composition spatiale avec ce que  j'ai sélectionné et je donne une nouvelle signification à l'ensemble par le simple fait de transposer les formes dans un autre matériau. La plupart de mes oeuvres récentes sont des pièces de céramique où je réinterprète l'objet en soi ou encore la fonction de ces objets. Récemment, j'ai commencé à incorporer des études sur la présence de source de lumière factices qui offre une réalité improbable d'éclairage sur mes oeuvres. Cette nouvelles approche ouvre à un grand  nombre de possibilité car l'éclairage est tout de même un élément essentiel à la présentation du travail et en le détournant j'aspire à donner autant d'importance à l'objet qu'à l'outil qui le mets en valeur plutôt que d'essayer de le camoufler.

Par ce travail d'essai-erreur, de travail par tâtonnement, dans le but d'obtenir de faux-semblant harmonieux, j'exécute rigoureusement des logiques de l'informe, naturellement, rien n'est symétrique, rien n'est à angle droit, les matières utilisés le sont pour leur qualités imprécises ou qui laisse la trace du geste, de là mon affection pour le façonnage. Les couleurs que j'utilise sont choisis finement pour leur contrastes et mes réinterprétations sont détournés vers une esthétique de l'illustration, à la frontière entre le folk art et le pop art par l'absence de réalisme et de perspectives. Les sujets que je préconise sont ceux qui se trouvent autour de moi, dans mon milieu de vie, milieu de travail, issu du domestique ou de la réinterprétation de souvenir. Tout ce qui touche notre appartenance au lieu et aux objets qui l'habitent.